Etude urbaine à La Belle-de-Mai
, secteur Burel – Bon Secours – Plombières, à MARSEILLE (13)

2016

maitrise d’ouvrage : Urbanis Aménagement + Ville de Marseille

maitrise d’œuvre : Atelier BARRIQUAND&FRYDLENDER architectes urbaniste paysagiste mandataire + Audrey LE HENAFF architecte urbaniste

Le diagnostic fait émerger plusieurs enjeux:
 > la présence du ruisseau de Plombières qui crée une servitude de constructibilité sur la quasi totalité du site. Toute opération de démolition/reconstruction est ainsi fortement contrainte, et toute réhabilitation devra tendre à sécuriser l’existant.
 > une infrastructure en viaduc qui génère des nuisances importantes (pollution, bruit) et des conditions d’habitabilité difficiles. Si le viaduc donne à voir la ville (façades commerciales), il ne permet pas d’y accéder (absence d’échangeur). A ces flux de transit Est-Ouest à +7m du terrain naturel, se superposent des flux entrants Nord-Sud en rdc (axe Bon Secours/ Belle-de-Mai). 
> une sur-représentation de très petits logements. Une étude approfondie devrait permettre d’en déterminer les conditions de salubrité. Un secteur majoritairement en R+1 à 2, excepté sur Plombières (R+3 à 4), très dégradé, notamment en coeur d’ilot.

 

Principes de projet :

1 > Une valorisation par la contrainte hydraulique: le ruisseau de Plombière comme espace public structurant.

2 > La structuration de Plombières, une “bande active” valorisée par les flux.

3 > faire lien avec le quartier par des logements qualitatifs
.

4 > La création d’une armature d’espaces publics de proximité.